Table of Contents Table of Contents
Previous Page  246 / 268 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 246 / 268 Next Page
Page Background

INFORMATION TECHNIQUE

n

La loi de Peukert

En théorie il semble facile de calculer le temps restant à la

batterie pour assurer la puissance suffisante. Une des méthodes

les plus communes est de diviser la capacité de batterie par

le courant de décharge. Dans la pratique, cependant, de tels

calculs s’avèrent souvent être erronés. La plupart des fabricants

de batterie spécifient la capacité de batterie en estimant un

temps de décharge de 20 heures. Une batterie de 100 Ah, par

exemple, est censée fournir 5 ampères par heure pendant 20

heures, temps pendant lequel la tension ne devrait pas chuter

en-dessous de 10,5 V (1,75 V/cellule) pour une batterie 12 V.

Malheureusement, lorsqu’elle est déchargée à un niveau de

100 ampères, une batterie de 100 Ah livrera seulement 45

Ah, signifiant qu’elle peut être utilisée pendant seulement 30

minutes.

Ce phénomène est décrit dans une équation (la loi de Peukert)

établie il y a un siècle par les pionniers de la batterie Peukert

(1897) et Schroder (1894). La loi de Peukert décrit l’effet de

différentes valeurs de décharge sur la capacité d’une batterie,

c’est à dire que cette capacité de batterie est réduite à des

taux plus élevés de décharge. Tous les moniteurs de batterie

Mastervolt tiennent compte de cette équation. Ainsi vous

connaîtrez toujours le statut correct de vos batteries. La loi

de Peukert ne s’applique pas au batteries Lithium Ion car les

consommateurs connectés n’auront pas d’effet sur la capacité

disponible.

Équation de Peukert pour la capacité d’une batterie

en fonction du niveau duquel elle est déchargée :

Cp = I

n

t

Cp

= capacité de la batterie à courant de décharge donné

I

= niveau de courant de décharge

log T2 - logT1

n

= constante de Peukert =

log I1 - log I2

T

= temps de décharge en heure

I1, I2 et T1, T2 peuvent être définis en exécutant deux décharges

de test. Ceci implique de décharger la batterie deux fois à deux

niveaux de courant différents.

Un niveau de courant haut (I1), disons 50 % de la capacité de la

batterie et un second, bas (I2), autour de 5 %. Pour chaque test,

les temps T1 et T2, écoulés avant que la tension de la batterie

chute à 10,5 Volt sont notés. Mener deux décharges de test n’est

pas toujours une tâche facile. Souvent, aucun consommateur

important n’est disponible ou il n’y a pas suffisamment de

temps pour une décharge de test lente. Vous trouverez dans les

caractéristiques de la batterie toutes les valeurs nécessaires au

calcul de l’équation de Peukert.

n

Effets dangereux de l’ondulation de tension

sur les batteries

Une batterie peut avoir un comportement défectueux

prématurément à cause d’ondulations de tension en

provenance d’un chargeur de batterie. Pour éviter cela,

l’ondulation de tension résiduelle doit être la plus faible

possible.

L’ondulation de tension génère des variations de

courant. En règle générale, l’ondulation résiduelle de

courant ne doit pas dépasser les cinq pour cent de la

capacité de la batterie installée. Si les équipements de

navigation ou de communication, tels que les GPS et VHF

sont alimentés par la batterie, l’ondulation de tension

ne doit pas excéder les 100 mV (0,1 V). À défaut, les

équipements concernés pourraient mal fonctionner. Les

chargeurs de batterie Mastervolt sont munis d’excellents

régulateurs de tension et l’ondulation résiduelle de

tension est toujours inférieure à 100 mV.

L’autre avantage d’une ondulation de tension faible est

la protection de l’installation dans le cas, par exemple,

de jeux ou de corrosion sur une borne de batterie. Par

ailleurs, grâce à cette faible ondulation de tension, un

chargeur de batterie Mastervolt peut même alimenter

l’installation sans être raccordé au parc de batterie.

n

Connaître l’état de charge d’une batterie

L’explication annexe à propos de la loi de Peukert

montre que le niveau de charge d’une batterie ne peut

pas être simplement déterminé, par exemple, seulement

avec la mesure de la tension.

La meilleure manière et la plus précise est d’utiliser un

compteur d’ampères-heures (contrôleur de batterie).

De tels instruments sont disponibles dans le catalogue

Mastervolt : les MasterShunt, BTM-III ou BATTMAN

jouent ce rôle. En plus du courant de charge et de

décharge, un tel contrôleur indique aussi la tension

de la batterie, la consommation en ampères-heures et

le temps d’autonomie du parc de batterie avant de le

recharger.

Les contrôleurs de batterie Mastervolt se distinguent

des concurrents par l’accès à un historique des données.

On peut par exemple lire le nombre de cycles de la

batterie, le niveau le plus profond de décharge, le niveau

moyen de décharge et les valeurs de tension les plus

élevées et les plus basses. À la page 247 vous trouverez

plus d’information sur les avantages des contrôleurs de

batterie Mastervolt.

246